« Mars, joli mois de mars »

On s’habitue à écrire le nom d’un mois durant 28, 29, 30 31 jours et puis on change. A peine nous sommes nous habitués à l’écrire correctement qu’un autre mois a pris sa place.

Quand on écrit la date on commence par le jour, puis le chiffre, le nom et enfin l’année. Pour janvier nous avons écrit 31 fois le nom du mois, pour février cela n’aura été que durant 28 jours et avec le mois de mars nous nous apprêtons à l’écrire 31 fois et il en est de même pour chaque mois, on répète, on répète.

Depuis hier on écrit donc  » mars « , beau ou joli mois de mars, quoique le mot  » joli  » soit plus réservé au mois de mai.

 » Joli mois de mai  » et on part écrire, on part au milieu des fleurs et on laisse l’esprit s’en aller à rêver. Ah le rêve !
Que ferions-nous sans lui ?
Que serions-nous sans lui ?
Serions-nous encore là ?
Sans rêve ne serions-nous pas pour certains dans un hôpital ?
Ne serions-nous pas enfermés pour chasser les démons qui peuvent nous hanter ?

Mais, revenons à nos moutons, revenons aux agneaux, car mars est le mois des agneaux, et depuis hier nous avons retrouvé le beau mois de mars, mars le mois dit aussi des giboulées, mars celui qui se divise entre Pluviôse et Ventôse, le 6ème mois, pour le calendrier républicain, le mois des vents, celui qui se termine le 20 mars, c’est à dire la veille du printemps, et donc le mois qui annonce et fête le printemps.

Il nous reste avec ce jour, 19 jours d’hiver, 19 jours dans une grisaille, dans la grisaille.

Les jours continuent de s’allonger mais le froid est là, persistant. Le vent souffle, une pluie fine fait des siennes et sans prévenir se met à danser, à virevolter dans le ciel, il faut dire que son compagnon de jeu, le vent en est heureux. L’un est l’autre s’amusent alors que nous rions beaucoup moins.

Le vent, la pluie sont plaisants au bord de la mer, quand on se promène sur une plage déserte, lorsqu’on a loisir à pouvoir rêver tout en marchant devant la mer de la Manche, ou devant l’océan, ou encore devant la mer du Nord.
Le vent est agréable quand on est chaussé de bottes, vêtu d’un ciré et tel un pêcheur, quand on marche sur du sable qui s’offre à perte de vue, quand on marche et que le seul horizon est un spectacle de bleus, de verts, de gris qui tous se confondent entre l’eau et le ciel, le ciel est l’eau.

Ah si j’étais un peintre, je serais avec mon pinceau à peindre la mer, si j’étais un poète, je raconterai la mer avec mon crayon et sur du papier ou sur du sable !

Et quand on regarde la mer un matin, un soir de fin d’hiver, quand on marche, quand on avance c’est la brise, c’est le vent, c’est la pluie qui viennent à votre rencontre, ce sont tous ces éléments naturels qui viennent caresser votre visage, qui viennent se reposer sur vos joues, vous rafraîchir le peu de peau que vous offrez.

L’eau de la pluie finit par dégouliner de toute part et vous vous sentez revivre, la nature vous revigore et tout en marchant vous rêvez, vous oubliez les difficultés qui sont les vôtres, vous oubliez la boîte aux lettres qui ne vous apportent que de tristes nouvelles, des factures, des factures…
Vous oubliez les difficultés de la hiérarchie, les chagrins, les tristesses, les déceptions, les regrets, notre petitesse.

Le monde est alors à vous et vous êtes là, seul ou en famille, entre amis, et vous marchez en admirant la beauté de la création.
Loin de nous les débats politiques sans saveur et sans odeur, loin de nous ces discours truffés de mensonges, loin de nous.. .

Mars un bien joli mois aussi, un mois plein de douceur, le mois où la nature commence à se réveiller, mois des fleurs qui sortent de terre sans crier garde, mois des naissances.

Merci joli mois de mars, 31 jours nous offres tu de merveilles et que de merveilles allons-nous découvrir durant tous ces jours ?

Et voici deux dictons pour nous donner du baume au cœur,

 » Mars, malgré le mauvais temps, prépare en secret le printemps. »

 » Quand en mars il tonne, l’année sera bonne. »

Et hier j’ai entendu tonner, alors tous les espoirs sont là.

brebis-et-agneau-photo-gratuite

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s