« Billet d’humeur »

« Lisant la lettre »– Thomas Benjamin Kennington – Peintre anglais  (1856-1916)

 

 Dimanche 19 février 2017, la tension a été pesante ces dernières semaines, des événements plus ou moins douloureux sont venus envahir un quotidien qui se voulait calme, doux, sans le moindre encombre.

C’est la pression qui tombe, qui vient se caler sur les températures qui chutent subitement sans avoir le temps d’enfiler trois pulls et deux paires de collants, sans avoir même crié garde.

La tête est prise, maux, fièvre, rhume, frissons. Des maux du corps qui ne sont que la suite de maux de l’âme, du cœur.
Se retenir avancer, encaisser et tout lâche et que faire ?

En réalité les défenses immunitaires ont été perturbées et il est grand temps de se ressaisir. Le printemps sera là officiellement le 21 mars, aucun espoir n’est perdu, bien au contraire.

Dans la vie il y a deux sortes de personnes, il existe des forts et des faibles.
Il y a ces personnes qui ont un moral d’acier et les autres.
Il y a ceux qui avancent, ces piliers inébranlables et les autres.
Ceux qui ont une force de caractère et les autres.
Il y a ceux qui se posent trop de questions, et ceux qui agissent à petite vitesse, qui stagnent et trop souvent, parfois même qui reculent et c’est dommage car ils ne mettent pas en avant leurs possibilités pour ne pas dire leurs talents.

Tout se joue avant deux ans et c’est ce qu’on nous dit, ce qui est écrit dans de nombreux livres.

Il serait peut-être important de faire des campagnes de sensibilisation à ce sujet, de chercher à développer les apprentissages et dès la plus tendre enfance.

Et vous, vous êtes délicat ?
Enfin délicat et délicat, une nouvelle fois, nous nous sommes compris.
Délicat, à la santé fragile, santé physique, psychique…
Délicat, celui qui fait attention à l’autre, celui qui veille au bien – être de l’autre, à ce bien – être moral, physique, intellectuel, spirituel et artistique de l’autre.

En attendant ce printemps, nous sommes dimanche, jour de fête pour les chrétiens, jour de repos pour beaucoup.
Profitons des uns des autres.

Et si on faisait des cookies pour le goûter ?!

  • 150 – 170 g de farine,
  • 50 g de cassonade,
  • 70 g de beurre,
  • 1 œuf,
  • 1 c à c de levure chimique,
  • 1/2 c à c de sel,
  • 1 sachet de sucre vanillé,

Et si je veux les faire au chocolat avec 100 de pépites de chocolat, ou aux raisins avec 100 gr de raisins coupés en petits morceaux.

Et comme je veux aller dans le  » Light « , je vais enlever le beurre, l’œuf et le sucre pour mettre de la compote de pomme à la place. Ce sera à l’œil.

170319-photo-cookies-fac3a7on-canneberges-c3a0-la-compote-de-pommes.jpg

Façon cookies aux canneberges à la compote de pommes

Bonne dégustation, belle fête de saint Joseph, bon dimanche.

Mes cookies moelleux aux canneberges
Four 175 °
Temps de cuisson 15 mn

Il me reste la moitié de la pâte pour les faites au chocolat.
Bref, farine + levure chimique + compote de pommes maison + canneberges dans et sur la pâte.
Le tout est joué en moins de 20 minutes si votre compote a été faite la veille ou le matin.

 

170319 Tableau thème humeur - Bjorn Ransve né en 1944 - peintre norvégien

Bjorn Ransve – Peintre norvégien né en 1944

On dit de lui qu’il peint selon l’humeur !

 

« Avouons-le, nous agissons tous la plupart du temps par humeur ou par caprice, rarement par devoir ; dans le peu de bien que nous faisons, l’orgueil et la vanité entrent pour beaucoup. Nous travaillons pour le monde, pour notre renommée, presque jamais pour Dieu ; aussi, perdons-nous le plus souvent le fruit de nos bonnes œuvres. Quand on fait mal le bien, on fait toujours plus d’ingrats : ce qui ne sort pas du cœur ne va pas jusqu’au cœur. »

 

Alfred Auguste Pilavoine – Ecrivain, poète, huissier de Justice du 19ème siècle

Extrait de Pensées, mélanges et poésies (1845)

 

170319 Tableau thème humeur - pieter.brueghel.l...ancien..les.jeux.d...enfants.-1560-

« Les Jeux d’Enfants » – 1560

Pierre Brueghel l’Ancien (1525 – 1569)

Renaissance Flamande

 

« Les liaisons les plus durables sont fondées sur des contrastes d’humeurs et de goûts. »

Tite-Live – Historien de la Rome antique (–59 av. J.C. + 17 ap. J.C)

Extrait de Maximes et Sentences

 

 

 

 

 

« L’humeur tranche nos indécisions plus souvent que la raison ne les dénoue. »

 

Louis Joseph Mabire – Lexicographe, imprimeur français (1789-1853)

Dictionnaire des maximes de 1830

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s