« Reprendre du poil de la bête »

C’était il y a encore quelque jours, Pacha toujours couché, allongé, du matin au soir, du soir au matin.

Ses deux gamelles toujours remplies, une d’eau et la seconde de croquettes.

Quelque chose n’allait pas, on le savait mais tout de même. Il maigrissait, et au fond de moi, j’étais très inquiète, mais !

Sa maîtresse absente durant la semaine, je me disais,

  • « Peut-être que ! »

Et l’instant d’après

  • « C’est ridicule, il est habitué, depuis 4 ans, elle ne revient que chaque semaine ou même que toutes les deux semaines. »

Et dès que j’en avais la possibilité, je le caressais, je lui parlais au risque que, si quelqu’un m’entendait, d’être traitée de folle.

Par téléphone, nous en parlions, sa maîtresse et moi, et on se disait,

  • « La nature est bien faite, peu à peu, tout va revenir dans l’ordre, il faut du temps, laisser le temps au temps. »

Et j’ai attendu.

Il y a encore quelques jours, je me suis dite,

  • « Les croquettes ne doivent pas trop lui plaire. Enfin, on verra plus tard. Le sac est plein, pourquoi encore en acheter, alors que nous avons tout ce qu’il faut ? »

En effet, peu après l’accident de Pacha, je retrouve un grand sac de croquettes. Ni une, ni deux, je mets ces croquettes dans la gamelle. Il en mange, sans grand appétit et cela s’arrête là. Il est fatigué, on peut dire en convalescence, alors pourquoi s’inquiéter plus ?

Les jours passent, le week-end arrivant, je fais un petit tour de mes placards et tombe sur un paquet de croquettes. Ni une, ni deux, pour une seconde fois, est ce que je me laisse attendrir, est-ce dans l’inconscient, je veux le gâter ?

En attendant, je vais dans la chambre et trouvant la gamelle vide, je prends ce nouveau paquet et après l’avoir ouvert, je remplis sa gamelle.

170403 Poil de la bête PACHA LE CHAT 1

Pacha, est encore dans les bras de Morphée ou d’une autre déesse qui ne doit exister que dans le pays des chats, disons qu’il dort. Et je me dis ?

  • « On verra bien. »

170403 Poil de la bête PACHA LE CHAT 2

Et je quitte la pièce.

Et surprise, surprise, a-t-il senti l’odeur de ces dites « nouvelles croquettes », l’odeur, son inconscient lui ont-ils mis la puce à l’oreille ?

En attendant, j’entends une agitation dans la pièce d’à côté et devine qu’il a dû descendre du lit de sa maîtresse et clopin-clopant se dirige vers la gamelle de croquettes.
C’est tout au moins ce que j’ai deviné en découvrant la gamelle de croquettes vide après que je sois revenue dans la chambre.

Et l’expression

« Reprendre du poil de la bête »,

Cela vous dit quelque chose ?

  • « Oui, bien sûr, c’est se ressaisir, réagir et dans le sens positif du terme, c’est reprendre des forces sur le plan moral mais aussi sur le plan physique. »

Et, dixit une croyance populaire, cette expression parce que le poil de l’animal qui nous aurait mordu, une fois qu’il est appliqué sur la plaie, eh bien, il aurait le don de guérir. C’est un peu comme l’expression « Soigner le mal par le mal. »

Ah le français !

Et c’est ainsi qu’en le mettant au sens figuré, qu’il est important de ne pas se laisser abattre, qu’il faut réagir ; se ressaisir, aller de l’avant et oser confronter la cause des soucis.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s