« Pleine lune »

Ce matin, il était tôt et même très tôt quand je me suis réveillée, j’ai ouvert la fenêtre et j’ai regardé le ciel. Elle était là,  toute blanche, toute ronde, elle me regardait.

Disons, que je la regardais. Ses yeux n’étaient pas visibles,  ni son nez, ni sa bouche et je ne parle pas de ses oreilles, de ses cheveux car elle n’en a pas. Peut-être sont ils à l’intérieur, sont-ils cachés ? J’ai donc regardais cette face qui s’offrait à moi et j’ai reconnu la lune.

Belle, ronde, c’est la pleine lune.

Mais, qu’est ce que la pleine lune ?

Chaque mois, tous les 28 jours,  nous découvrons la pleine lune et quand elle est là, présente, visible, il n’est pas rare d’entendre,

  • Ah, je n’ai pas dormi cette nuit ! Et vous, avez-vous dormi ? Vous n’avez pas eu une insomnie ?
  • Mais c’est normal, c’est la pleine lune.
  • Ah, la pleine l’une,  dites-vous ? Je comprends mieux.

Et ainsi va la vie.

Mais qu’est ce donc ?

Des spécialistes vous diront que c’est le moment précis quand le soleil se retrouve en face de la lune.

La lune influence, ou disons qu’elle agit sur les émotions, sur les instants des uns et des autres les jours et les nuits de pleine lune. De nombreux enfants choisissaient de voir le jour en période de pleine lune et on pouvait entendre dire que telle ou telle maternité n’avait plus de chambre, c’était.

Aujourd’hui et c’est à regretter,  de nombreux médecins préconisent de provoquer les accouchements. Je ne ferais pas de commentaires mais, on en revient et aussi bien pour l’enfant que pour la maman !

Je dirais, un mot, «Laissons la nature faire.»

Les soirs, les nuits de pleine lune, on raconte aussi que de nombreuses personnes porteuses de déséquilibres d’ordre psychologique, auraient des actes incohérents et peu souhaitables.

La durée entre deux pleines lunes n’est pas comme on l’entend souvent de 28 jours mais exactement de

29 jours, 12 heures, 44 minutes et 2,9 secondes.

On parle aussi de la période synodique de la lune, c’est à dire le temps qu’il faut à cette planète pour revenir à la même place.

Et nous avons « Jardiner avec la lune.»

calendrier-lunaire-jardinage-juin2017-jardiner-avec-la-lune

« Il était tard, ainsi qu’une médaille neuve la pleine lune s’étalait. Et là solennité de la nuit, comme un fleuve sur Paris dormant ruisselant.»

Charles Baudelaire – Artiste, Écrivain,  poète  (1821-1867)

« J’ai vu un enchanteur ce tantôt, il m’à dit que si tu ne rentrais pas chez toi avant la pleine lune, tes entrailles allaient pourrir, et tu allais mourir comme un péteux…»

« Les Visiteurs » –  Godefroy à Jacquouille (film – serie)

♠  ♥  ♦  

Ephrem-le-Syrien

« Saint Ephrem le Syrien »

Le 9 juin et chaque 9 juin on fête la fête de Saint Ephrem le Syrien (306-373), c’est lui qu’on appelait et qu’on appelle encore, « La harpe du Saint Esprit » ou encore « La lyre du Saint Esprit.»

Il est né à Nisibe, aujourd’hui, on peut dire en Turquie, dans la province de Mésopotamie.

Ephrem est chassé par son père parce qu’il rencontre des chrétiens. L’évêque du lieu où il habite va le recueillir. Une amitié va naître entre les deux hommes, Ephrem va devenir le fils spirituel et demandera le baptême à l’âge de 18 ans.

Puis les années passent et Ephrem est ordonné diacre et le restera durant sa vie entière et par acte d’humilité. Il ne se sent pas assez « saint » pour être ordonné prêtre.

Ephrem va commenter la bible en vers, écrire des poèmes qui vont remplacer peu à peu les chants des fêtes populaires. On raconte que les hymnes du futur Saint Ephrem seront à l’origine du chant liturgique.

Pic36oEv1.jpg««

Et Ephrem va également fonder une école de théologie à Nisibe.

Enfin, pour la petite histoire, les dimanches et les jours de fêtes, Ephrem se tenait au milieu des vierges et les accompagnait à la harpe.

Une prière parmi toutes toutes les merveilles de ce saint homme, une prière à Saint Joseph.

« Bienheureux es-tu, ô juste Joseph, parce que à tes côtés, grandit, celui qui s’est fait tout petit enfant en se faisant à ta mesure.

Le verbe habitat sous ton toit, sans pour autant quitter le sein du Père,

Ô noms bien heureux qu’il a pris dans son amour ; Fils de David, Fils de Joseph, celui qui était Fils du Père. »

saintjoseph-statue

« L’Enfant Jésus dans les bras de Saint Joseph »

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s