« Diplôme »

Les jeunes ou les moins jeunes sont en pleine effervescence actuellement et surtout depuis quelques jours avec les examens qui approchent et qui sont.

Si certains ont révisé avec sérieux leurs textes de français, ont dévoré des livres, ont repris les annales des années passées pour être prêts le jour « J », cela n’est pas le cas pour tous. Il y a toujours ceux qui arrivent d’une manière dilettante, les mains dans les poches, et même avec le joint au coin des lèvres, et c’est ce que me racontait hier soir un jeune de 1ère scientifique en parlant d’un de ses camarades.

Enfin, cela est une autre histoire et une histoire bien triste que la drogue. Un sujet pour un autre jour  peut-être ?

Hier,  jeudi 15 juin 2017, c’était donc le grand jour pour les élèves des classes de 1ère.

Épreuves écrites de français du baccalauréat, pour les filières générales et les filières technologiques, un vaste programme, un vaste sujet !

Après avoir entendu parler de ces sujets, ma première réflexion a été,

  • « On nous rappelle à longueur de temps la dévalorisation du baccalauréat, mais en attendant je constate que les  sujets sont très intéressants, qu’ils demandent une certaine cultur me littéraire classique, qu’ils demandent une connaissance de plusieurs auteurs classiques et c’est un bien. »

Avoir un colonne vertébrale droite est tout de même mieux que d’en avoir une endommagée, tout simplement tordue ; et ce, même si aujourd’hui on peut tout remettre ou presque en place.

Voici donc, à titre de curiosité deux sujets sur lesquels des élèves ont dû réfléchir durant quelques heures.

Bac Séries « S » – Scientifique et « ES » – Économique et Sociale

Objet d’étude: « Le personnage de roman, du XVII siècle à nos jours »
Le sujet comprend :
  • Texte A : Marcel Proust,Du côté de chez Swann, « Combray », extrait (1913)
  • Texte B : Marguerite Duras,Un barrage contre le Pacifique, Deuxième partie, extrait (1951)
  • Texte C : Albert Camus,Le premier homme»,, Première partie, chapitre 6, « La famille extrait (1994, publication posthume)
Bac Série « L » – Littéraire
Objet d’étude : « Les réécritures du XVII siècle à nos jours »
Le sujet comprend :
  • Texte A:Voltaire,Le Siècle de Louis XIV, extrait (1751)
  • Texte B:Alfred de Vigny, Poèmes antiques et modernes,« La Prison », extrait (1826)
  • Texte C:Victor Hugo,Les Jumeaux, acte II, scène 1, extrait (1839)
  • Texte D:Alexandre Dumas,Le Vicomte de Bragelonne, extrait (1850)
Aujourd’hui, nous vivons tous à mille à l’heure et finissons par oublier de lire, par oublier que des auteurs dits « anciens » peuvent nous apporter beaucoup, beaucoup et à plusieurs niveaux.
Avec la lecture, on découvre de nouveaux univers, on peut apprendre des techniques, on peut s’instruire et se distraire et cela est un bien.
Encore un sujet qui a son importance mais disserter dessus sera pour une autre fois.
170616 Diplome_d'etudes_primaires_preparatoires_-_1942_-_Rennes
Mais avant tout,
  • qu’est-ce qu’un diplôme ?
  • Un bout de papier sur lequel est mentionné un prénom, un nom, un intitulé, un certificat, une date, un nom de lieu, un cachet, une signature !
  • Est-ce donc cela ?
  • On peut répondre oui et non, c’est à dire qu’une fois que la connaissance est reconnu comme acquise, on vous donne le papier. une feuille de papier un peu rigide où des données sont mentionnées.

Un diplôme est la reconnaissance, c’est un écrit qui émane d’une autorité souveraine ou d’un organisme officiel qui confère ou atteste d’un grade universitaire, d’un droit, d’un titre ou d’un honneur.

Un diplôme de fin de cycle, atteste donc d’un niveau de connaissances mais aussi de compétences acquises au terme d’études et de réussite à un examen et depuis quelques années déjà, par le biais de la Validation des Acquis de l’Expérience, ce qu’on appelle plus communément la VAE.

Aujourd’hui en France les diplômes reconnus sont de plus en plus nombreux, le moyen d’y arriver est également très diversifié. Il existe les diplômes d’État, c’est à dire reconnus par l’État et les autres, qui peuvent être tous aussi valables.

En cette période d’examens, je souhaite à chacun et chacune de donner le meilleur de lui même et du courage.

A la clé, qu’il y ait diplôme ou non, l’important pour ceux qui n’ont pas réussi, c’est d’avoir la persévérance de réussir, de ne pas se laisser abattre et de rebondir.

graduation cap diploma isolated on a white background

Et le jour de la remise du diplôme, certaines ou certains recevront ceci !

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s