« Élections législatives 2017, la valse des députés»

Un lendemain dans l’euphorie pour les uns, un lendemain dans la colère pour les autres, un lendemain de désenchantement.

C’était hier, c’était dans la nuit et c’est là qu’ils sont tombés les résultats, entre le 18 et le 19 juin 2017.

Mais avant, un petit d’histoire, et n’est-ce pas Marais Garvey – dit « The Black Moses » ou « Moses » qui écrivait

« Un peuple qui ne connaît pas son passé, ses origines et sa culture ressemble à un arbre sans racines. »

Marais Garvey – Homme politique né à la Jamaïque (1887-1940)

C’était le 18 juin 1940, c’est l’appel à la Résistance du général de Gaulle,  nous remontons le temps, nous sommes au siècle dernier et c’était il y a 77 ans. Nous sommes en pleine seconde guerre mondiale, c’est le jour de l’appel à la Résistance du général de Gaulle, appel lancé de Londres en Grande Bretagne.

Le général de Gaulle refuse et c’est tout à son honneur de capituler devant l’ennemi, et l’ennemi c’est le nazisme, représenté par Adolf Hitler, qui en est le fondateur et une figure centrale.

Cet appel du général de Gaulle a été écrit par le général, a été tapé par Elizabeth de Miribel, la secrétaire du général le 17 juin 2017. Elle dira plus tard, « J’ai l’obscur pressentiment de participer à un événement exceptionnel. »

170619 L'appel du Gal de Gaulle 1er feuille sur 4 écrit le 17 pour le 18 06 1940

« Manuscrit du général de Gaulle – 1ère page / 4 »

Le document original de 4 pages appartient à l’amiral Philippe de Gaulle.

170619 L'appel du Gal de Gaulle affiche après l'appel du 18 06 1940 publié le 19 06 40

« Appel à la Résistance du général de Gaulle »

Les années sont passées depuis ; nous étions alors sous la 3ème République. Depuis le 4 octobre 1958, nous vivons sous la 5ème République.

Hier 18 juin 2017, c’est la quinzième élection législative de la 5ème République, un véritable chamboulement politique.

577 députés, 4 avaient été élus au 1er tour, le 11 juin dernier. Ce 18 juin ce sont 571 députés qui sont élus.

Ils ne seront que 222 sortants à retrouver leurs bureaux et c’est tout dire, cela signifie qu’en moins d’une semaine, plus de 350 députés dont Jacques Myard – Député de sortant de la 5ème circonscription des Yvelines, vont plier bagages. Il était député depuis le 2 avril 1993, c’est à dire depuis 24 ans, 2 mois et 17 jours. Combien d’archives, combien de dossiers durant toutes ces années.

En attendant le déménagement de Jacques Myard et l’emménagement de Yaël Braun-Pivet, j’ai constaté et avec une certaine amertume que notre nouvelle député n’est allée au bureau de vote du Vésinet qu’à 19 heures. Je trouve cela assez limite… et cela se passe de commentaire supplémentaire…

C’est un chamboulement à l’Assemblée nationale, déménagements, licenciements, embauches, emménagements…

C’est aussi tout un programme,

  • l’élection du nouveau Président de l’Assemblée nationale. Pour la petite histoire la 1ère séance sera présidée par le plus âgé et par les 6 plus jeunes, lesquels feront office de secrétaires et ce jusqu’à l’élection du nouveau bureau. On parle de « Bureau d’âge ». Le bureau de cette 15ème élection, sera mis en place le 27 juin 2017 à 15 heures. Puis ensuite, pour les inscrits sur les listes électorales, il est possible de contester le nouveau bureau, mais avant le lendemain, soit le 28 juin et avant 18 heures ;
  • la 1ère séance publique avec le nouveau bureau aura lieu le mercredi 28 juin 2017 à 15 heures, séance filmée, télévisée, date à inscrire sur vos agendas.
  • les séances suivantes vont permettre d’élire les membres et les présidents des 8 commissions permanentes ;
  • le 4 juillet 2017, ou autour de cette date, le 1ère ministre va prononcer un discours de politique générale, c’est à dire qu’il va développer les grandes orientations du quinquennat. Il est fort possible que ces dames et ces messieurs les députés partent en vacances après étant donné qu’officiellement que l’année parlementaire commence en octobre pour s’achever en juin.
  • possibilité aussi que le porte parole du gouvernement, Christophe Castener, demande aux députés de siéger jusqu’au 4 août, voire même jusqu’au 18 août au plus tard. Des vacances plus courtes mais de 5 semaines, soit, le temps maximum d’un salarié lambda, de congés sur une année et qu’il ne peut prendre en une seule fois !!!
  • le 1er ministre actuel, s’il suit les règles, doit démissionner du gouvernement ce jour pour être réinvesti par le Président de la République,

 En revenant à cette élection et en résumant quelques chiffres, 

  • 4 élus au 1er tour, soit le 11 juin 2017,
  • 571 sièges à pourvoir au 2nd tour, soit le 18 juin 2017
    • 222 députés sortants qualifiés au 2nd tour,
    • 1146 candidats au second tour dont 40 % de femmes,
      • 454 candidats Remis En Marche (REM),
      • 264 candidats Républicains,
      • 120 candidats Front National,
      • 65 candidats de La France Insoumise,
      • 65 candidats Socialistes de l’ancienne majorité présidentielle,
      • 62 candidats du MoDem,
    • 572 duels et
    • 1 triangulaire,
  • au 1er tour des législatives l’alliance REM et MoDem, un total de 32 %.

Informations concernant les votants,

  • au 2nd tour
    • 100 % – Inscrits 47 292 967
    • 57.36 % – Abstentions
    • 42.64 % – Votants
    • 38.43 % – Exprimés
  • au 1er tour
    • ont voté pour le REM
      • 13.44 % des inscrits,
      • 28.21 % des exprimés,
    • ont voté pour le MoDem
      • 1.96 % des inscrits,
      • 4.12 % des exprimés,

A chacun de faire son commentaire et commentaire ou non, les sièges de l’Assemblée nationale, vont découvrir 74 % de nouveaux députés ! C’est à dire près des 3 / 4 de l’hémicycle vont être occupés par de nouvelles têtes. Le Who’s Who a du travail pour se mettre à la page !

Concernant ces dames elles étaient et elles sont,

  • en 2012 : 155 femmes au Palais Bourbon = 26.86 % des députés,
  • en 2017 : 223 femmes = 38.64 % soit une augmentation de près de 12 %

Mesdames, commencez à vous préparer pour 2022, si on veut arriver à la parité, la France a besoin de nouvelles femmes.

La conclusion de l’histoire, parler d’égalité est un mot qui ne veut pas dire grand chose en politique. On peut être député à l’Assemblée nationale avec un pourcentage d’inscrits inférieur à 25 % des inscrits et même beaucoup moins.

Il nous reste à regarder ce qui nous attend dans les cinq années à venir.

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s