« Le Moyen-âge classique » Livres à lire

Les vacances arrivent, sont déjà commencées pour certains, pour d’autres dans un proche avenir, pour d’autres encore dans un, voire même deux mois.

Les vacances un temps pour soi et pour les autres, une rupture avec le quotidien. Durant cette période on cherche aussi à profiter un maximum de l’Autre, des autres, des enfants, des parents, de la famille, d’amis et c’est une période pour faire de nouvelles rencontres.

Les vacances se sont les voyages, mais ce peut-être, s’installer confortablement sur une chaise longue, à l’ombre d’un pin parasol, ou sous un autre arbre à la campagne, au bord de la mer à l’ombre d’un parasol ou en plein soleil si on supporte, dans un coin de montagne sur la terrasse d’un café située près d’une piste de ski ou dans petit coin pittoresque non loin d’un ruisseau.  Sous un parasol ou non,  tout en surveillant d’un œil les enfants qui jouent à faire des pâtés de sable,  aux boules ou au croquet sur la pelouse… si ce n’est pas jouer à un jeu de ballon, au tennis… les vacances, c’est rompre avec un quotidien rythmé, des allers de-ci de-là.

Les vacances ce peut-être l’occasion d’ouvrir et de découvrir de nouveaux livres, de nouveaux auteurs, reprendre des livres classiques, romans, poèmes, des livres de fiction, religieux, des biographies, … que sais-je encore ? Une bande dessinée…

Des livres sortent des imprimeries toute l’année et on finit par ne plus savoir où donner de la tête quand on arrive dans une librairie.

Première de couverture, dernière de couverture, on pose le regard et on est attiré ou non, si oui, on retourne le livre et on commence à lire, à voir le sujet ; on feuillette, on lit l’entente de chaque chapitre.

En réalité il y a de multiples façons d’ouvrir un livre, de le découvrir. Il peut être conseillé, on vous l’a offert, vous avez eu un coup de foudre, c’est à dire

  • un coup de cœur pour la photo,
  • l’auteur n’a pas de secret et dès qu’il publie, vous achetez,
  • le titre vous fait rêver,
  • l’époque vous enchante et vous en êtes un spécialiste,
  • un autre style de livre, pourquoi pas ?
  • lire avec son enfant, pour l’obliger à lire, encore une raison,
  • une amie vous le recommande vivement,

Alors que je termine « Du domaine des murmures » de Carole Martinez, une pure découverte que cet auteur et ce livre, une amie m’a gentiment prêté « Belle d’amour » de Franz-Oliver Giesbert.

170627 Livres dernière de couverture

J’ai lu la dernière de couverture de ce nouveau livre et j’ai eu la joie de constater que l’histoire se situe au 13ème siècle alors que le précédent se situe quant à lui à la fin du 12ème, Dans les deux cas, l’histoire se passe au Moyen-âge et à l’époque classique du Moyen-âge.

Une présentation de ces deux livres, je n’oserais m’y avancer, je puis seulement affirmer que « Domaine des murmures » est un enchantement, un livre bien écrit, qui sort de l’ordinaire. Très rapidement on se sent attrapé pour ne pas dire happé, ferré même, tel un poisson au bout de l’hameçon. On commence et on ne peut plus s’arrêter.

Le second point qui réunit ces ouvrages, ce sont les auteurs, deux auteurs contemporains. Qui sont-ils ?

  • Carole Martinez est une jeune romancière française née en 1966, professeur de français, le théâtre n’a pas de secret pour elle, elle l’a approché dès son jeune âge. Carole Martinez sera nommée pour le Prix Goncourt mais ne l’obtiendra pas ; elle recevra en revanche le Prix Goncourt des lycéens en 2011 pour « Du domaine des murmures » et le Prix Marcel Aymé. Elle a eu un autre succès littéraire et cette fois avec son livre « Le cœur cousu ». Ils se sont tous « acharnés » sur cette jeune auteur en 2007, ce qui lui a permis d’obtenir le Prix Renaudot des lycéens, le Prix Ulysse, le Prix Emmanuel-Roblès et bien d’autres encore.
  • Franz-Olivier Giesbert quant à lui, a quelques années de plus, il est né en 1949, une carrière beaucoup plus longue, beaucoup plus importantes, c’est avant tout un éditorialiste, un biographe, un présentateur de télévision et un écrivain franco-américain. Né en Amérique, il exerce cependant en France. Il a commencé sa carrière au Nouvel Observateur, a été grand reporter, a également joué un rôle important au Figaro Magazine et à l’hebdomadaire Le Point. Aujourd’hui, à son actif, on peut noter qu’il est membre du jury du Prix Renaudot. Enfin, il est visible sur les chaînes de télévision et anime depuis 2012, une émission sur France 3 « Le monde d’après ». Enfin, il a écrit de nombreux ouvrages, dont « Belle d’amour » en 2017. Et pour la petite histoire il est végétarien et défend la cause animale.

Deux livres, deux auteurs, deux parcours différents, deux écritures différentes et qui valent le détour.

On dira, que ces lectures sont un avant goût d’une pile qui attend.

Bonne lecture, si vous avez des idées de livres à lire à partager, pour les soirées d’été, je suis certaine que beaucoup d’entre nous sont preneurs.

2 réflexions au sujet de « « Le Moyen-âge classique » Livres à lire »

  1. Je partage volontiers 2 livres:

    – « Léon Morin, prêtre » de Béatrix Bec – prix Goncourt 1952 et dont une nouvelle adaptation cinématographique « La confession » a permis de ressortir ce petit bijou. Admirable figure de prêtre!

    – « La Sonate à Bridgetower » d’Emmanuel Dongala. C’est l’histoire vraie d’un « nègre » originaire de la Barbade. Violoniste prodige et élève de Haydn, il fréquenta dès son plus jeune âge les cours d’Europe avec son père.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s