« En union de prière »

« Parler de ses peines, c’est déjà se consoler. »

Albert Camus – Écrivain, philosophe, romancier, dramaturge, journaliste, essayiste, nouvelliste français (1913-1960)

♥   ♥   ♥   ♥   ♥   ♥   ♥

La sonnerie du téléphone retentit, le temps de me déplacer il est déjà trop tard.
Avec les progrès de la technologie je peux savoir qui a cherché à me joindre et c’est heureux.

Ni une, ni deux, je recompose le numéro, pas de succès, personne ne décroche. Je recommence une, deux fois et là, j’entends qu’on décroche l’appareil et j’entends

  • Allô,
  • Oui bonjour Isabelle, comment vas tu ? J’ai vu que tu avais cherché à me joindre.
  • Oui, oui Marie, j’ai une triste nouvelle à t’annoncer,

Ce genre de phrase, d’annonce, me paralyse, commencer par ces mots ne me dit rien de bon, mais bien au contraire me glace le sang.

  • oui, j’ai eu …, N. est décédé,

Le choc, il avait 57 ans, nous sommes amis, les uns des autres nos familles sont amies, on a partagé de nombreux moments, on a passé de nombreuses soirées et surtout il y a 30 -35 ans, un cercle d’amis même rapproché tout un temps, quand on se retrouve c’est comme si on ne s’était pas quitté de la veille.

Je me retrouve basculé dans les années 1985-1990.
Puis j’annonce à O. lui aussi le voyait beaucoup.

Puis la conversation se termine depuis quelques mois il avait une sale maladie et elle l’a emporté. Aujourd’hui une épouse et 3 fils orphelins et très jeunes, une sœur, des frères, belles sœurs, beaux frères, beaux parents, .. amis. 

Tous meurtris après un départ si rapide.

C’est aujourd’hui que la messe d’enterrement a lieu, c’est aujourd’hui. .. j’ai une pensée, une prière pour chacun.

Peu après avoir appris cette triste nouvelle, je reprenais le livre « Belle d’amour » de F.O.G. et je lisais ces lignes qui relatent les croisades sous Louis IX, qui décrivent la mort de ces milliers d’hommes et j’ai retenu cette phrase dite par l’un des croisés au moment de rendre l’âme.
….

19732163_769064236588424_2688378891675972439_n_002
 

  • « … On gâche sa vie tant qu’on n’a pas compris qu’elle nous échappe et que l’amour est la dernière chose à remettre à plus tard.»
  • « …»

Et on peut tout mettre sous le mot amour ou après le mot amour, il n’y a pas que l’amour entre époux, il y a pas aussi l’amour maternel, l’amour paternel, l’amour filial, …

En union de pensée, en union de prière pour chacun, chacune, mais aussi pour le corps médical.

♥   ♥   ♥   ♥   ♥   ♥   ♥

« La nuit n’est jamais complète »

La nuit n’est jamais complète.
Il y a toujours, puisque je le dis,
Puisque je l’affirme,
Au bout du chagrin
Une fenêtre ouverte,
Une fenêtre éclairée,
Il y a toujours un rêve qui veille,
Désir à combler, Faim à satisfaire,
Un cœur généreux,
Une main tendue, une main ouverte,
Des yeux attentifs,
Une vie, la vie à se partager.

Eugène Emile Paul Grindel dit Paul Eluard – Poète français (1895-1952)

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s