« Aujourd’hui, c’est lundi »

Lundi 17, un lundi du mois de juillet, le premier lundi qui succède la journée commémorative du 14 juillet, c’est une nouvelle semaine et qui se situe dans la grande période estivale choisie par un grand nombre de vacanciers, enfin dans certains quartiers, dans certaines villes de la banlieue dites favorisée.

Il est plus facile quand on vit à la campagne de ne pas partir en vacances, la nature est là à nous entourer, la végétation luxuriante à cette époque de l’année, avec ses arbustes en fleurs, avec les arbres fruitiers qui croulent sous le poids des fruits, mais aussi le temps qui est généralement beau, avec des températures élevées. ..

Parfois je donnerai bien cher pour aller gambader dans les champs en jupe à carreaux et plissée, un chemisier blanc et un pull bleu en fin de journée à la tombée de la nuit, parfois je reviendrais bien en arrière afin de retrouver une certaine insouciance, abandonner un certain nombre de difficultés pour lesquelles je n’étais pas trop préparée et même pas du tout.

170717 Fleurs roses 1

Ai-je choisi un mauvais chemin ?
Une question difficile à répondre.
J’ai vécu et je fais avec.

Un peu triste me direz-vous !

Les enfants absents, l’adulte face à lui même se pose un grand nombre de questions, cela lui prend plus ou moins de temps.
Et en ce lundi, mon esprit vagabonde de-ci, de-là, et c’est ainsi.

Une quantité de choses à faire, je ne sais trop par où commencer, trouver la priorité, les priorités,tout cela est encore autre chose.

Hier en grande conversation avec des amis, on a fini par en conclure que les temps avaient changé même si l’homme reste homme, même si l’être humain se pose les mêmes questions, même si au fond de lui l’être humain appréhende la vie d’une façon plus ou moins similaire.

Dans certaines familles, on ne parle pas de tout cela, tout va toujours très bien, on continue de vivre dans une sorte de bulle de contes de fées car, les fées sont toujours, tout au moins bien souvent nombreuses.

On garde un sourire de façade, on cache…

Les sujets philosophiques, qu’ils soient conscients ou non, animent pourtant les esprits, créent une sorte de branle-bas de combat intérieur et dès ma petite et même toute petite enfance.

L’enfant est philosophe dès sa prime jeunesse, il réfléchit, il se pose moultes questions.

170717 Fleurs blanches 1

L’adulte quant à lui qui ne veut pas entrer en discussion, qui ne veut pas s’encombrer, écarte au maximum et d’un geste, tel un revers de manche écarte en disant

  • « Plus tard, plus tard, tu es un petit raisonneuse, tu es une petite raisonneuse »

et toujours cette même phrase magique pour clore le débat, pour mettre un terme à la discussion, une phrase répétée, dite des centaines de fois,

  • « Plus tard, plus tard, quand tu seras grand ( ou grande) on en reparlera. »

Enfin, je caricature ou plus exactement je résume en mettant tous les œufs dans le même panier car ce n’est pas toujours exact et c ‘est heureux.

Et aujourd’hui c’est le 17 juillet et nous fêtons celles qui portent le prénom de Charlotte.

170717 Fleurs roses

Et sur le passage ces quelques fleurs !

170717 Fleurs blanches

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s