« Mille mètres, 1000 mètres »

Pour certains c’est le « vélo », la bicyclette, « la petite reine », pour d’autres la marche, pour d’autres encore la natation et ce soir direction piscine et le choix peut augmenter…

Ce soir, parce que le mercredi soir, dans notre ville de la banlieue parisienne, ce soir et comme chaque mercredi soir, la piscine ferme à 21 heures 30, ce qui signifie qu’aucune raison ne peut être acceptée, valable, pour ne pas s’y rendre. Enfin, il faut savoir qu’elle ferme si tard !

J’ai donc pris mes cliques et mes claques, mais surtout un maillot de bain, un bonnet dit de bain également, car il est obligatoire, une serviette, un minimum pour aller faire un plongeon.

Une fois sur place, après être passée sous la douche, après avoir franchi le pédiluve, mauvaise surprise, le grand bassin couvert était fermé.
Impossible d’y accéder ; un vigile m’a indiqué le bassin extérieur.
Impossible de tergiverser, c’est à dire qu’il me restait à obéir ou  à faire demi tour.

Mauvaise surprise, car à 20 heures ce soir, après l’orage de la matinée, les températures sont tombées et d’au moins 10 degrés si ce n’est plus.

Le souhait d’être à l’intérieur et non à l’extérieur est tombé a l’eau. Une plaisanterie dont je me serais passée.

Enfin sur le coup, car après être rentrée dans la dite eau, après avoir franchi les 30 premières secondes dans l’eau de la piscine, après avoir fait quelques brasses, j’ai trouvé l’eau assez bonne et au bout de quelques dizaines de mètres très bonne et même très très bonne.
Pas mal la surprise !

On appelle cela aussi changer d’idée ou de point de vue, ou peut-être est-ce seulement s’acclimater à d’autres conditions ?

Cette piscine en extérieur, mesurant 50 mètres, j’ai beaucoup apprécié sa longueur, car 10 allers et 10 retours font un kilomètre, soit mille mètres. Quand on compte comme moi pour connaitre son exploit, c’est plus facile.

Dans la piscine, dite piscine intérieure ou couverte, cela aurait été une autre histoire, c’est-à-dire plus complexe avec 20 allers et 20 retours, de quoi s’embrouiller les pinceaux à compter ou plus exactement le cerveau !

Puis en sortant à 21 heures 30, j’ai regardé le ciel, le bleu, mais aussi le blanc et j’ai trouvé cela beau.

C’est la création me direz-vous ?

Oui, et que la création est belle.

Un mercredi soir en banlieue parisienne, un soir d’été, un soir du mois de juillet !

170719 le ciel à 21h30 en sortant du grand bain.jpg

« Mercredi 19 août 2017 à 21 heures 30 »

C’était 1000 mètres à la nage, quel trésor de bienfait !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s