« Chien et voisine, un ménage pas facile »

Les vacances sont bien là, même si le temps n’est pas de circonstance en cette fin juillet de l’an 2017.

Retour de camp pour l’un, départ de l’une au pays des poules, stage obligeant et obligatoire et pour 30 jours… sauts de puce pour le 3ème après une année de folie, bref, un va et vient de circonstance et permanent.

La « maman » est donc bien là, présente à recevoir , à accueillir, la progéniture, la famille et tout cela entre deux rendez-vous, deux cartons, deux tris… deux machines de linge..

Au détour d’une conversation, nous nous retrouvons avec un pensionnaire de marque, il ne parle pas, il a 4 pattes, une tête, une queue, un tronc, il appartient à la race des mammifères, est carnivore et si le nom latin est « canis », nous l’appelons plus communément « chien ».

Oui, nous avons depuis mercredi et pour quelques jours encore la joie d’avoir le chien d’amis.

En 5 minutes, pour ne pas dire plus, puis une visite des lieux des propriétaires, la dite affaire était « pliée » et j’ajouterai « dans le sac », je ou nous prenions un pensionnaire.

Ce n’est pas n’importe quel chien, mais cela est un autre sujet. Un chien est un chien et un chien affectueux toujours une merveille.

Me voici donc, maîtresse d’un braque français de belle taille et âgé de 6 ans passés.

Si tous les membres de la famille, sont tout compte fait ravis, même si l’un a fait une légère mou au départ, « celle d’en face », une voisine grincheuse, que je qualifierai d’acariâtre a commencé à lever le ton parce que le brave chien aboyait devant un oiseau ou tout simplement Pacha, le chat. Énervée, Madame a levé le ton et a menacé d’appeler la police.

Si Motte le hamster, ne dit rien, Pacha le chat, se montre d’un tempérament jaloux, possessif, propriétaire et n’apprécie pas du tout celui qui pourrait être un compagnon de jeux et qu’il juge comme un intrus. 

J’ai donc vu Pacha le chat arrondir le dos, crisper sa gueule, et vociférer de façon presque inquiétante pour une personne novice.

Ils sont donc deux à voir ce brave animal d’un œil torve.

Pas plus perturbée que cela, je tente des approches entre les deux animaux ; avec la « dame » de l’angle de la rue et l’animal, c’est une autre histoire. Après réflexion, je pense qu’elle n’aura pas gain de cause, mais surtout qu’elle va recevoir de ma part une lettre recommandée. Madame s’est mise à nous accuser d’avoir des poules et des enfants. L’arrivée d’un chien est maintenant le comble .

Après, près de 48 heures avec ce chien de chasse, je constate que contrairement aux chats qui sont des animaux indépendants, que le chien est quant à lui, est très dépendant. Il vient vers vous dès qu’il peut, veut mettre sa ou ses deux pattes avant sur vos genoux, va même jusqu’à vouloir vous frotter son museau jusqu’aux joues.. un animal débordant d’affection.

Pacha n’apprécie pas cela du tout et a décidé de prendre le garage comme quartier d’été à défaut de venir dormir plus près de nous.

Avec le temps, je ne désespère pas de rendre nos deux amis animaux complices et ce, même si le temps restant n’est pas long.

Concernant la dit e «voisine », un jour par un jour et comme pour tout, on avisera quand ce sera nécessaire.

Jeunes, moins jeunes, chien, hamster, chat…il y en a pour tous.

170728 Gitane le brach français

Gitane – 6 ans 1/2

Braque français

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s