« Sujet brûlant à méditer – Violences sexuelles »

Article extrait du Nouvel Observateur

« J’ai fini par céder – On a tous une histoire de violence sexuelle »

♥   ♥   ♥   ♥   ♥   ♥   ♥

Il est des sujets plus ou moins « dangereux » à aborder, des sujets de conversations qui peuvent entraîner plus ou moins des discussions houleuses.

Le respect de l’autre existe – t-il encore ?

Des histoires comme celles décrites dans l’hebdomadaire « Le Nouvel Observateur » sont intéressantes.

Au départ, je voulais mettre le mot « très » devant le mot « intéressant » mais en plus de faire redondant, je pense que cela est inexact. Cela est bien sûr un point de vue.

Le sujet du viol, car il faut appeler un chat un chat, devrait être le titre du sujet.

Une chose à rajouter, dire la vérité n’est pas pour plaire à tous.

Certains vous diront que c’est l’art de la séduction et qu’accepter, c’est consentir et que consentir enlève toute forme de violence de la part de l’autre. Je reste convaincue que non.

Dans une relation entre deux êtres il doit y avoir un respect mutuel mais cela n’est malheureusement pas ou peu d’actualité.

Que cette relation soit d’ailleurs d’ordre amical, d’ordre sentimental, d’ordre spirituel, d’ordre sexuel et la liste peut encore et toujours s’allonger.

Dans tous les cas, il doit y avoir un respect de l’autre.

Aujourd’hui, et plus qu’hier ou plus qu’avant hier, la religion catholique, et je m’arrêterai là, faisait qu’un grand nombre de jeunes s’engageait dans le mariage, et quand ils avaient une attirance autant spirituelle, qu’amicale, que physique, qu’intellectuelle…

Tout ceci n’est bien sûr qu’un point de vue.

Aujourd’hui, ou tout au moins depuis ces 50 dernières années, depuis la fracture de 1968, chacun est sensé être plus à même d’être libre de son corps.

« Interdit d’interdire. »
« Chacun est libre. »

Combien de jeunes gens, de jeunes filles se marient vierges au mariage aujourd’hui ?
Il y en a encore, heureusement et souvent des mariages très réussis.

En discutant on réalise que de nombreuses jeunes filles car c’est plus les jeunes filles qui sont « touchées » et dans tous les sens du terme, combien de jeunes filles et de moins jeunes aussi, se trouvent et sans avoir bu la moindre goutte d’alcool entraînées par un garçon, par un homme peu scrupuleux dans une aventure qu’elles ne désirent pas et pas du tout ?

On pourrait parler des causes, elles sont diverses et variées mais pas de si bon matin car la matinée ne suffirait pas et plus encore, pour aborder ce sujet de façon structurée.

En attendant, mère de famille accomplie, je ne sais si j’ai le droit de le dire, mais je le prends, je ne cesse de dire à mes enfants que vous devez vous respecter, vous devez respecter l’autre, qu’il y a un temps pour tout et que l’essentiel est de poser des actes en vérité.

J’ai connu de nombreuses jeunes filles abusées par des hommes indélicats, par des hommes peu scrupuleux, qui agissaient plus comme des animaux que des êtres humains sensés et cela s’est terminé très mal, dans le sens que des jeunes filles ont été détruites, détruites par un « faux » amour, qu’elles se sont données en espérant que, mais le jeune homme n’en avait que faire. Il ne voulait que son plaisir et rien d’autre.

Tout cela ne peut être dit, ce n’est pas politiquement correct. J’irais même plus loin, en disant combien d’hommes se sont permis de coincer dans un couloir une jeune fille ou une jeune femme, ou moins jeune aussi ?

Ces messieurs croient que tout est permis quand leur désirs sont en émoi !

L’heure avançant trop vite, je vous laisserai à ces méditations.

Article du Nouvel Observateur – J’ai fini par céder

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s