« Un air de printemps à la Saint Hubert »

 

« A la Saint Hubert, les oies sauvages fuient l’hiver »

♥   ♥   ♥   ♥   ♥   ♥   ♥   

Novembre, brumaire, le temps des frimas, une brume épaisse le matin, des températures qui ont considérablement baissé depuis quelques jours et pourtant il semble que la nature ne se soit pas encore endormie, des touches de couleurs dans les jardins dans les parterres et autres lieux !

Par-ci, par-là, de-ci, de-là, des fleurs ! 

On pourrait se croire au printemps et pourtant !

Quelques roses éclosent, osent s’aventurer, des pâquerettes pointes aussi le nez, on pourrait parler de générations spontanées. Elles étaient là, devant un immeuble, sur une pelouse, par petits groupes et à certains endroits, comme sorties de nulle part !

L’image contient peut-être : plante, fleur, arbre, plein air et nature

« La rose de novembre »

Dans notre jardinet un pied de tomates est sorti de terre et se met à fleurir, on commence à découvrir les prémices de tomates cerise, arriveront – elles à maturité ?
Je n’ose y croire ! Là est une autre question !

L’image contient peut-être : plante, plein air et nature

« Un pied de tomates sorti de nulle part »

Une graine de courge a germé, depuis quelques mois déjà elle ne cesse de nous narguer en nous offrant à admirer de belles fleurs. A chaque fois, une lueur d’espérance vient illuminer un coin de nos vies, mais plus rien, la fleur se fane, elle n’a pas été fécondée par le biais d’une abeille butineuse.
Nous les voyons s’épanouir ces fleurs, ces feuilles, et c’est déjà cela ! Pouvoir admirer cette plante s’étaler, remplir tout un espace est déjà un cadeau !

L’image contient peut-être : plante, plein air, nature et nourriture

« Un pied de courge sans courge »

Notre passiflore quant à elle continue de s’épanouir, et je n’ose croire que le grand froid de l’hiver approchant vienne un jour à l’anéantir.

L’image contient peut-être : plante, fleur, nature et plein air

« La fleur de la passiflore »

On se sent comme perdu en regardant cette nature quelque peu rebelle, désorganisée ou sommes-nous tout simplement trop conventionnels ?

Les pâquerettes non loin des feuilles mortes qui jonchent le sol, les arbres qui se dénudent de jour en jour, tout paraît antinomique.

L’image contient peut-être : plante, fleur, herbe, ciel, plein air et nature

« La pâquerette »

Et le pissenlit qui sort d’un trottoir !

L’image contient peut-être : plante, fleur, nature et plein air

« Un pied de pissenlit avec ses fleurs dans tous ses états ! »

♥   ♥   ♥   ♥   ♥   ♥   ♥   

Aujourd’hui nous fêtons ceux qui portent le beau prénom d’Hubert.

171103 Saint-Hubert image

Saint Hubert. Chromolithographie de 1890

♥   ♥   ♥   ♥   ♥   ♥   ♥  

Le saint patron des travailleurs forestiers, des chasseurs ne doit plus savoir où donner de la tête en regardant ces fleurs.

Saint Hubert

Evêque de Tongres-Maastricht-Liège (✝ 727)

On le dit apparenté à Charles Martel. Il est vrai qu’on le trouve à la cour de Pépin d’Hérstal, maire du Palais. Il épouse Floribanne, la fille du roi Dagobert, et les chroniqueurs nous disent qu’il était connu par « les folles joies de sa vie mondaine » peu édifiante, jusqu’au jour où la grâce de Dieu et les conseils de saint Lambert, évêque de Maestricht, l’entraînèrent vers la sainteté. Saint Hubert de LiègeLa tradition légendaire raconte cette belle histoire du cerf qu’il vit durant une chasse, un jour de Vendredi-saint, et qui lui apparut avec une croix entre ses bois « Chasser un jour pareil ? pourquoi ne vas-tu pas prier? » Dès le XIe siècle, il était le patron des chasseurs. Ce qui est historique, c’est qu’en 688, il abandonne le duché d’Aquitaine à son frère pour se consacrer totalement à Dieu. Après une vie monastique exemplaire, il est élu évêque de Liège-Maestricht et Tongres, puisque saint Lambert venait d’être martyrisé. Saint Hubert fut un grand évêque, proche de ses fidèles qu’il rejoignait là où ils vivaient, dans les clairières, sur les rivières, dans les villages. Attentif à toute misère, il aidait les malheureux et les prisonniers. Il mourut des suites d’une blessure occasionnée par un ouvrier maladroit qui lui écrasa la main gauche.
A voir aussi: L’iconographie médiévale de saint Hubert d’Ardenne – SNPLS
À Tervuren, dans le Brabant, en 727, le trépas de saint Hubert, évêque de Tongres et Mästricht. Disciple et successeur de saint Lambert, il déploya son activité à répandre l’Évangile à travers le Brabant et les Ardennes et à y combattre les mœurs païennes, et il bâtit à Liège une église où il transféra les restes de son prédécesseur. (au 30 mai au martyrologe romain)

Martyrologe romain

♥   ♥   ♥   ♥   ♥   ♥   ♥   

Le bois, les bois, les forets, la chasse, le gibier, les champignons tout un autre monde !
Où sont-ils ?

Cachés dans les sous bois !

La nature est une fois de plus, étonnante, surprenante !

♥   ♥   ♥   ♥   ♥   ♥   ♥   

               L’image contient peut-être : plante, fleur, plein air et nature       L’image contient peut-être : plante, fleur, nature et plein air

« Les belles roses »

 

L’image contient peut-être : fleur, plante, nature et plein air         L’image contient peut-être : plante, fleur, plein air et nature

« Les belles jaunes ! »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s