« Le Beaujolais nouveau primeur ! »

Le temps passe, file, les événements se succèdent, les prévus, les imprévus, comme la journée de grève nationale !

Aucun texte alternatif disponible.

L’an dernier il en a été de même, sans télévision, loin de nombreux médias ou tout simplement polarisée sur autre chose, la sortie du Beaujolais nouveau est passée à la trappe.

L’image contient peut-être : texte

Je n’ai tout simplement rien écrit sur cette journée marquée au fer rouge, dans de nombreux agendas.

La sortie du Beaujolais nouveau, car c’est d’elle dont c’est le sujet, est prévue chaque année le 3ème jeudi du mois de novembre. Cette année c’était le jeudi 16 novembre, l’an prochain, soit en 2018, ce sera le jeudi 15 novembre.
Pour 2019, il faudra être patient, car il est prévu pour le jeudi, comme toujours, et cette fois, ce sera le 20 novembre. Plus d’un an entre les deux sorties !

Un événement qui remonte aux calendes grecques ?
Non, il semblerait que cela remonte au 19ème.
Des débitants de vin achètent cette boisson « sous le pressoir ». Le vin est mis en bouteille dans les semaines à venir et est vendu à Lyon et à Paris à compter de décembre.

L’image contient peut-être : boisson

1951, une année phare pour le Beaujolais, mais aussi pour le vin dit « primeur », et ce, à la demande expresse de l’Union Viticole du Beaujolais qui souhaite que ce vin soit vendu pour le 15 novembre.
Cette demande aboutit le 13 novembre 1951. Une note administrative accompagne la sortie.

Depuis lors, les médias annoncent cette journée, et les restaurants, les bars, les bistrots, n’oublient pas de relayer l’événement, d’en faire une journée exceptionnelle pour attirer encore plus de clientèle.

Personnellement, je préfère les vins plus corsés, avec plus de tanin, moins légers.

Une nouvelle fois, tout est une histoire de goûts !

Aujourd’hui les viticulteurs offrent toutes sortes de Beaujolais. Une personne me racontait avoir bu du Beaujolais à la cerise l’an passé !

Quoiqu’il en soit, depuis 2004, on note une baisse importante de la consommation de Beaujolais nouveau en France.
Tant mieux pour les chinois qui en sont « fous », ils auront quelques bouteilles supplémentaires à déguster.

L’image contient peut-être : boisson

Si vous n’avez pas goûté au cru 2017, il est encore temps. Dixit des spécialistes, des averties ou des avertis, cette année est un excellent cru.

Bonne dégustation.

Pour le prochain rendez-vous, le jeudi 15 novembre 2018, moins d’un an à attendre.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s