« Les Loyautés »

Mercredi 3 janvier 2018, c’est aujourd’hui  qu’il sort, c’est aujourd’hui que nous pouvons le trouver en librairie !

C’est le nouveau Delphine de Vigan !

170103 Livre de Delphine de Vigan - Les Loyautés artice Figaro Madame.jpg

« Figaro Madame du 29 décembre 2017 »

♥   ♥   ♥   ♥   ♥   ♥   ♥

On a longtemps attendu entre « Rien ne s’oppose à la nuit » et « D’après une histoire vraie », et là c’est la surprise, et une heureuse surprise pour ses lectrices, ses lecteurs assidus. Un nouveau roman est sorti.

Dans le Figaro Madame du 29 décembre 2017, ce nouveau livre est à la une !

Écriture claire, facile à lire, il reste à la découvrir !

♥   ♥   ♥   ♥   ♥   ♥   ♥

Extrait  de

http://madame.lefigaro.fr/celebrites/delphine-de-vigan-en-toute-loyaute-221217-146147

Delphine de Vigan : « Je me demande souvent si je suis loyale »

 

Par Tran Huy Minh | Le 01 janvier 2018

Entretien avec l’auteure de Rien ne s’oppose à la nuit autour de son nouveau livre Les Loyautés, aussi poignant que haletant.

 

Tout en poursuivant sa tournée avec la Grande Sophie (1), Delphine de Vigan publie le 3 janvier Les Loyautés (2), un roman intriquant les destins de quatre personnages saisis à un moment de bascule. Hélène, professeure de collège, se demande si son élève Théo, 12 ans, n’est pas un enfant battu. Pris en tenaille entre ses parents divorcés, Théo s’est en réalité réfugié dans l’alcool avec son meilleur ami, Mathis. Cécile, la mère de Mathis, a quant à elle découvert que son mari n’était pas celui qu’elle croyait…

 
Delphine de Vigan: «Je voulais un livre court, très nerveux, un texte qu’on ne lâche pas.»

Madame Figaro. – Qu’est-ce qui vous attirait dans le thème de la loyauté ?
Delphine de Vigan. –
Je me demande souvent si je suis loyale vis-à-vis d’un tel ou d’un tel lorsque je dis ceci ou fais cela. Sans doute cela tient-il à ce que je suis une enfant de divorcés. Les enfants dans cette situation sont confrontés très tôt, et de façon très intense, au problème de la loyauté à l’égard de leurs parents. Il ne faut trahir aucun des deux, ne pas révéler à l’un ce que l’autre préfère cacher, par exemple, alors même que les parents n’ont rien exigé d’eux.

Le rythme du roman est différent de celui des précédents…
Je voulais un livre court, très nerveux, avec une économie de moyens poussée à l’extrême. Un texte qu’on ne lâche pas et qui va de manière implacable vers sa résolution. J’avais dans la tête les images d’un hiver froid et l’idée d’un compte à rebours.

Le silence et l’impossibilité de dire sont au cœur de ce roman comme de votre travail en général. Pourquoi ?
L’écriture vient pour moi du besoin de nommer les choses pour les tenir à distance. Je m’intéresse aux maltraitances invisibles, aux atteintes à la personne qui ne sont pas d’emblée décelables. Et j’aborde de fait des tabous en parlant du harcèlement moral dans Les Heures souterraines ou de la bipolarité dans Rien ne s’oppose à la nuit.

Est-ce une façon de tendre un miroir à la société contemporaine ?
Sans avoir aucune intention moralisatrice, j’aime que la littérature dise quelque chose de son époque. Je mets souvent en scène des rencontres entre des individus aux trajectoires jusque-là parallèles. C’est pour moi une façon d’évoquer les solitudes que la grande ville abrite.

(1) L’une et l’autre sont en tournée jusqu’à la fin de février. Plus d’infos sur www.editions-jclattes.fr.
(2) Les Loyautés, de Delphine de Vigan, éditions JC Lattès, 208 p., 17 €.

La bio express de Delphine de Vigan

1965 : naissance à Boulogne-Billancourt. / 2002 : Jours sans faim, sous le pseudo de Lou Delvig. / 2005 : Les Jolis Garçons et Un soir de décembre. / 2007 : No et Moi, adapté au cinéma par Zabou Breitman en 2010. / 2008 : Les Heures souterraines. / 2011 : Rien ne s’oppose à la nuit, prix du Roman Fnac, Grand Prix des lectrices de Elle, prix Roman France Télévisions. / 2014 : réalise son premier film, À coup sûr. / 2015 : d’après Une histoire vraie, prix Renaudot et prix Goncourt des lycéens, adapté par Roman Polanski en 2017.

 

♥   ♥   ♥   ♥   ♥   ♥   ♥

Et pour la critique, laissez-moi le temps de le lire et ensuite !

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :