« Une journée parisienne »

« La  statue de la liberté, les pieds dans l’eau »

♥   ♥   ♥   ♥   ♥   ♥   ♥

C’était hier, du lever du jour à la tombée de la nuit.
C’était entre le 15ème et le 16ème arrondissement.
C’était !

Dès les premières heures de la journée, alors que le jour continue de se lever, c’est la surprise. En levant la tête, des traits de différentes couleurs dans des tons de camaïeux, illuminent le ciel..ils sont de couleur bleue, de couleur rose et de couleur parme.

L’image contient peut-être : fleur, plante, plein air et nature

« Quelques fleurs »

♥   ♥   ♥   ♥   ♥   ♥   ♥

L’avant, avant-veille, on nous a raconté qu’une lune exceptionnelle brillait dans le ciel, ne serait – ce seulement un souvenir de cette nuit hors norme ?

Puis, tout à coup.on baisse la tête, et on ne sait pourquoi, on réalise que quelque chose ne va pas, ne va plus, mais on ne sait quoi.
Debout sur le pont de Grenelle on regarde, la Seine est plus large que d’habitude, les voies sur berge ont disparu, le lit du fleuve est tout autre.

L’image contient peut-être : ciel, nuage et plein air

« La Seine n’en fait qu’à sa tête ! »

♥   ♥   ♥   ♥   ♥   ♥   ♥

Puis plus présent(e) ou plus observateur (trice), on voie la statut de la liberté les pieds dans l’eau, mais aussi et surtout que les arbres qui l’entourent n’ont plus de tronc, se sont comme des bras décharnus et noirs qui sortent de l’eau et qui semblent appeler au secours !

Stupéfaction totale !

Vous êtes cependant, vous êtes vite ramené(e) à la réalité, le bus 70 doit arriver et vous êtes attendu(e).

Puis la journée presque terminée, retour dans le quartier de la Muette. La journée prend fin. et sur le chemin c ‘est lune autre surprise, c’est comme s’ils s’étaient donnés le mot, les fleuristes présentent à qui veut les admirer des bouquets de mimosas plus grands les uns que les autres, et là, vous êtes comme happé(e) par ces décors à la couleur jaune, happé(e) par la couleur intense du citron mûr de la Provence, et de cette Provence avec un certain accent chantant, celui d’une génération qui aime à entendre l’accent d’un Fernandel et d’un Raimu qui restent inimitables.

L’image contient peut-être : plante, fleur, plein air, nature et nourriture

« Des bouquets de mimosas ! »

♥   ♥   ♥   ♥   ♥   ♥   ♥

Puis passant, de surprise en surprise, tout en descendant l’avenue Mozart, de La Muette vers Jasmin quelques guirlandes de Noël continuent d’illuminer, un bistrot parisien, mais aussi un fleuriste et encore un magasin de fourrure. Resteront – ils encore ou comme certains(es) retardataires vont – ils ranger crèche et décorations ce samedi 3 février ?

Une nouvelle fois sur le chemin !
Et c’était beau !

L’image contient peut-être : fleur, plante et plein air

« Bouquets de fleurs, bouquets de bonheur ! »

♥   ♥   ♥   ♥   ♥   ♥   ♥

L’image contient peut-être : fleur et plante

« Fleurs et guirlandes, un doux mélange ! »

♥   ♥   ♥   ♥   ♥   ♥   ♥

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s