« Elle tombe ! »

« Les premiers flocons de neige sur les feuilles d’artichaut »

♥   ♥   ♥   ♥   ♥   ♥   ♥

Les températures continuent de baisser, mais elles ne sont pas les seules.
Hier, dans le courant de l’après-midi, en regardant par les fenêtre, on pouvait voir tournoyer quelques flocons, de timides flocons.

L’image contient peut-être : plante, plein air et nature

« Tout est super pour les flocons de neige ! »

♥   ♥   ♥   ♥   ♥   ♥   ♥

Avec délicatesse ils se posaient ces flocons où ils étaient accueillis.
Sur le bitume des routes, des trottoirs ils ne restaient pas longtemps, en revanche sur les branches des arbres, sur les branches des pins et des sapins, ils ont trouvé refuge, et ce matin encore, quelle surprise de pouvoir admirer cette douce et immaculée pellicule de neige, sur quelques feuillages, sur quelques toits, sur quelques véhicules stationnés le long des trottoirs !

La neige, c’est l’hiver, c’est la montage aux collines enneigées, la neige, ce sont les enfants emmitouflés qui dans la cours de récréation ou tout simplement sur le trottoir, dans un champ, se lancent des boules de neige, et quand il y en a beaucoup de neige, font apparaître un bonhomme de neige, paraît pour la circonstance d’une carotte pour représenter le nez, de deux charbons pour les yeux, d’une pipe au niveau de la bouche, laquelle est représentée par deux morceaux de bois peints en rouge, ou même d’une pomme, coiffé d’un béret, d’un Borsalino, ou d’un chapeau de feutre noir sur le haut de la tête.

Résultat de recherche d'images pour "borsalino"

« Le Borsalino – l’original ! »

♥   ♥   ♥   ♥   ♥   ♥   ♥

Autour de cou, une écharpe aux couleurs multicolores, à la hauteur de ce qui se veut être des bras, une canne ou autre parapluie, balais ou tout simplement bâton de pèlerin !

La neige sur la cime des arbres, la neige qui vient vous chatouiller le bout du nez, la neige !

Et ce matin en région parisienne on pouvait voir et admirer la neige, on pouvait voir au petit matin les flocons tourbillonner.

L’image contient peut-être : neige, voiture et plein air

« Au petit matin ! »

♥   ♥   ♥   ♥   ♥   ♥   ♥

Beau soir d’hiver

La neige – le pays en est tout recouvert –
Déroule, mer sans fin, sa nappe froide et vierge,
Et, du fond des remous, à l’horizon désert,
Par des vibrations d’azur tendre et d’or vert,
Dans l’éblouissement, la pleine lune émerge.

A l’Occident s’endort le radieux soleil,
Dans l’espace allumant les derniers feux qu’il darde
A travers les vapeurs de son divin sommeil,
Et la lune tressaille à son baiser vermeil
Et, la face rougie et ronde, le regarde.

Et la neige scintille, et sa blancheur de lis
Se teinte sous le flux enflammé qui l’arrose.
L’ombre de ses replis a des pâleurs d’iris,
Et, comme si neigeaient tous les avrils fleuris,
Sourit la plaine immense ineffablement rose.

Les champs et la mer – 1883

Jules Aldolphe Aimé Louis Breton – Peintre et poète français (1827 – 1906)

♥   ♥   ♥   ♥   ♥   ♥   ♥

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s