« Elle est encore là, et bien là ! »

« La neige sur l’arbre aux fruits ! »

♥   ♥   ♥   ♥   ♥   ♥   ♥

« Neige de février tient comme l’eau dans un panier »

Proverbe agricole

♥   ♥   ♥   ♥   ♥   ♥   ♥

L’image contient peut-être : ciel, nuage, plein air et nature

« Le château de Maisons-Laffitte sous la neige »

♥   ♥   ♥   ♥   ♥   ♥   ♥

L’image contient peut-être : ciel, arbre, neige, nuage, plein air et nature

« Le château de Maisons-Laffitte sous la neige, encore et toujours ! »

♥   ♥   ♥   ♥   ♥   ♥   ♥

L’image contient peut-être : arbre, ciel, neige, plante, plein air et nature

« Toujours le château de Maisons ! »

♥   ♥   ♥   ♥   ♥   ♥   ♥

Il est inutile de la nommer, depuis quelque jours elle fait partie de notre paysage, de notre quotidien.
On ouvre les volets, et elle est là, à nous attendre, on ouvre une porte, elle est encore là, on regarde au travers des carreaux, et elle est aussi là, et toujours là.

Son blanc immaculé est un enchantement, mais aussi très reposant.

L’image contient peut-être : neige, plante, arbre, ciel, plein air et nature

L’image contient peut-être : neige, plante, arbre, plein air et nature

« Les arbustes dans et sous la neige ! »

♥   ♥   ♥   ♥   ♥   ♥   ♥

Hier, vendredi, dans le courant de la journée on les voyait tomber les flocons, ils virevoltaient dans le ciel, ils dansaient et on les admirait.

L’image contient peut-être : arbre, plante, ciel, plein air et nature

« Le blanc et le rouge, tout un poème ! »

♥   ♥   ♥   ♥   ♥   ♥   ♥

L’image contient peut-être : plante, arbre, plein air et nature

« On ne s’en lasse pas de la beauté de la nature ! »

♥   ♥   ♥   ♥   ♥   ♥   ♥

Vers l’heure du déjeuner, on est sorti alors que la neige continuait de tomber, il était difficile de voir clair car les flocons venaient se déposer sur les visages, ils y trouvaient refuge et avec la chaleur n’avait rien trouvé de mieux que d’y fondre, comme neige au soleil.

L’image contient peut-être : neige, plante, arbre, ciel, plein air et nature

« C’était un bouquet de lavande ! »

♥   ♥   ♥   ♥   ♥   ♥   ♥

Tout à coup il semblait que nous étions tous des enfants, que l’âge des uns et des autres, que l’âge des unes et des autres n’existait plus et que nous avions tous 7 ans.

On se retenait pour ne pas se baisser, ramasser quelque neige, en faire des boules et se les envoyer. On se retenait de faire quelques glissades car on savait qu’il était vite arrivé de tomber et que le risque de se faire mal, n’était pas négligeant.

L’image contient peut-être : arbre, neige, ciel, plein air et nature

« Créteil, une autre ville sous la neige ! »

♥   ♥   ♥   ♥   ♥   ♥   ♥

L’image contient peut-être : plante, arbre, neige, ciel, plein air et nature

« Et tout à coup, la ville devient campagne ! »

♥   ♥   ♥   ♥   ♥   ♥   ♥

Et une nouvelle fois, ce fut un véritablement enchantement et voici ce qu’on pouvait voir !

C’était hier, mais ce peut être encore aujourd’hui !

J’ai regardé par la fenêtre, et elle est là, et bien là !

Chut, elle se repose encore, et c’est la neige !

♥   ♥   ♥   ♥   ♥   ♥   ♥

 

L’image contient peut-être : neige, plante, nature et plein air

« Chut elle se repose ! »

L’image contient peut-être : arbre, ciel, plante, neige, plein air et nature

« On se croirait à la montagne ! »

♥   ♥   ♥   ♥   ♥   ♥   ♥

« La petite fleur rose »

Du haut de la montagne,

Près de Guadarrama,

On découvre l’Espagne

Comme un panorama.

A l’horizon sans borne

Le grave Escurial

Lève son dôme morne,

Noir de l’ennui royal ;

Et l’on voit dans l’estompe

Du brouillard cotonneux,

Si loin que l’œil s’y trompe,

Madrid, point lumineux !

La montagne est si haute,

Que ses flancs de granit

N’ont que l’aigle pour hôte,

Pour maison que son nid ;

Car l’hiver pâle assiège

Les pics étincelants,

Tout argentés de neige,

Comme des vieillards blancs.

J’aime leur crête pure,

Même aux tièdes saisons

D’une froide guipure

Bordant les horizons ;

Les nuages sublimes,

Ainsi que d’un turban

Chaperonnant leurs cimes

De pluie et d’ouragan ;

Le pin, dont les racines,

Comme de fortes mains,

Déchirent les ravines

Sur le flanc des chemins,

Et l’eau diamantée

Qui, sous l’herbe courant,

D’un caillou tourmenté,

Chuchote un nom bien grand !

Mais, avant toute chose,

J’aime, au cœur du rocher,

La petite fleur rose,

La fleur qu’il faut chercher !

 

Théophile Gautier – Poète, romancier, critique d’art français (1811 – 1872)

♥   ♥   ♥   ♥   ♥   ♥   ♥

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s