« Porte close ou les affres du métro parisien ! »

« La grille du métro un dimanche après-midi !»

♥   ♥   ♥   ♥   ♥   ♥   ♥

Il est des surprises plus ou moins plaisantes, dont on se passerait bien, et ce fut le cas.

Il est près de 20 heures quand je m’apprête à m’engouffrer sans le RER à la station Charles de Gaulle Étoile à Paris.

Je viens de remonter une partie de l’avenue des Champs Élysées.
Il fait beau, un air de printemps, les terrasses sont bondées, et comme toujours sur les trottoirs des Champs Élysées, c’est un va et vient continue, des personnes montent ou descendent cette avenue mythique.

Aucun texte alternatif disponible.

« Un escalator à l’arrêt à la station Charles de Gaulle Étoile »

♥   ♥   ♥   ♥   ♥   ♥   ♥

Comme toujours, se frayer un chemin est presque un acte héroïque au milieu de cette foule multicolore, multiculturelle, si on prend en considération les tenues vestimentaires.

Une fois le but atteint, c’est la surprise.  La surprise tout d’abord puisque l’escalator qui descend pour accéder à l’intérieur même du métro parisien, du réseau urbain parisien ne fonctionne pas.

Quelques aventuriers ne semblent pas plus ennuyés que cela, et l’empruntent en apparence sans difficulté.

Pour ma part, trouvant la hauteur des marches supérieure à la normale, à celle d’un escalier immobile, fixe, je préfère marcher quelques pas de plus, quelques mètres supplémentaires et accéder au sous-sol, en utilisant un escalier que je qualifierais de classique, et c’est ce que je fais.

Après avoir descendu quelques marches une nouvelle surprise, après être arrivée au milieu de l’escalier sans avoir trop fait attention à l’environnement, et prise dans des pensées légitimes ou pas d’ailleurs, c’est une autre surprise, et suis vite réveillée et remise à l’ordre en entendant des personnes maugréer parce que l’accès est fermé.

Je décide de regarder devant moi, et constate aussi et très rapidement, qu’une grille de plusieurs mètres de haut et de large, empêche tout accès. Il reste donc à faire comme ces congénères de moment , c’est à dire, à faire demi tour, et c’est ce que je fais.

Une fois sur l’avenue, il reste aussi à trouver un autre moyen d’accès pour rentrer,  un autre lieu pour s’engouffrer dans le métro parisien, en espérant avoir la possibilité d’accéder à la destination prévue.

Après avoir traversé la belle avenue, j’aperçois la station Kléber, et découvre qu’il est possible d’accéder par cette entrée au métro parisien. Un bon présage pour l’utilisatrice que je m’apprête à devenir dans les minutes qui suivent.

Deuxième surprise de la soirée, pas de Pass Navigo dans les poches, dans le sac. Je trouve une sorte de tablette et dans un état d’agitation quasi anormal vide ce maudit sac sans y trouver la carte annuelle qui me permettra d’utiliser les transports en commun.

Enfin, et après réflexion, il a dû tomber de ma poche et n’ai plus qu’à téléphoner aux cousins où j’ai passé une partie de l’après-midi.

Trente minutes après, je suis enfin assise dans une rame de métro, l’aventure se termine aussi bien que possible !

Une façon comme une autre de donner du piment à la vie !

L’image contient peut-être : plante, fleur et plein air

« Une cascade de fleurs et de verdure ! »

♥   ♥   ♥   ♥   ♥   ♥   ♥

L’image contient peut-être : plante, fleur et plein air

Et sur le chemin !

♥   ♥   ♥   ♥   ♥   ♥   ♥

L’image contient peut-être : plante, fleur, arbre et plein air

« Et encore, un dimanche après-midi ! »

♥   ♥   ♥   ♥   ♥   ♥   ♥

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s